Jardinage

5 Astuces pour Assurer un Semis Réussi

-

Il est souvent admis que le semis marque le début d’une nouvelle saison au potager et surtout pour ceux qui produisent eux-mêmes leurs plants, cette étape est cruciale.

D’autre part, on considère qu’un semis réussi est la garantie de la production de plantes fortes et résistantes produites correctement.

Pour que vous puissiez réaliser tout cela, nous mettons entre vos mains quelques conseils d’experts qui contiennent un résumé d’une expérience agricole pionnière qui fait la différence avec quelques détails subtils.

I. Suivre le calendrier lunaire :

– Suivre le calendrier lunaire est une méthode pratique adoptée par les anciens jardiniers depuis longtemps.

– Cette méthode nécessite de suivre les différentes phases, localisation et ascension de la lune, et ainsi, le calendrier lunaire distingue 4 types de jours :

1- Les jours fruits/graines : Destinés à la plantation de fruits ou de légumes (tomates, aubergines, courgettes, etc.).

2- Les jours racines : Ces journées sont consacrées à la plantation de plantes dont les racines sont consommées (carottes, pommes de terre, betteraves, etc.).

3- Les jours fleurs : Des jours alloués pour la plantation de fleurs ornementales ou comestibles (soucis, bourrache, etc.).

4- Les jours feuilles : Journées dédiées à la plantation des plantes récoltées pour leurs feuilles (salades, céleri, herbes aromatiques…).

– En vous référant au calendrier lunaire, vous saurez exactement quand et quoi semer dans les meilleures conditions.

– Ainsi, il est conseillé de semer à la lune montante, vu que c’est une période pendant laquelle la sève tourne et monte plus rapidement dans les plantes, outre qu’elle favorise la germination des graines.

II. Faites tremper vos graines avant le semis :

– Le trempage des graines avant de les semer est une solution qui assure un bon démarrage de la germination.

– Certaines graines ont une coque dure et épaisse et mettent ensuite beaucoup de temps à émerger.

– C’est ainsi le cas des graines de persil, de lupin, de pois ou encore de carotte.

– Pour pouvoir les faire germer plus rapidement, faites-les tremper dans l’eau avant de semer et cela va ramollir le revêtement extérieur et faciliter la sortie des germes.

– Pour faire le trempage, il vous suffit de mettre les graines dans un récipient contenant d’eau tiède / chaude pendant la nuit. Vous pouvez ensuite les planter.

III. Semer dans les bons contenants :

– Il existe une diversité de contenants pour réaliser les semis : seaux, cuves, étagères… et pour que ça réussisse, il faut savoir choisir le contenant convenable.

– La bonne sélection de conteneurs pour les plantes assure un bon développement pour les prochaines semaines jusqu’à la plantation dans le sol.

– Par exemple, pour les plantes à grosses graines ou à croissance rapide, choisissez des pots simples et suffisamment profonds.

– Il est recommandé d’utiliser des plats et des plateaux pour les petites graines (tomates, laitue, etc.) ou les semis de fleurs.

– Quant aux pots, ils sont idéaux pour une plantation unique ou pour les plantes qui supportent mal la transplantation (courge, courgette, pastèque, aubergine, etc.).

IV. Utilisation de charbon de bois contre la fonte des semis :

– Il s’agit d’une maladie cryptogamique, provoquée par un champignon.

– C’est une véritable horreur pour les jardiniers qui veillent à faire pousser leurs propres plantes et lorsqu’elles apparaissent, il devient difficile voire impossible de s’en débarrasser ainsi que leurs restes.

– Les plantes pourrissent à la racine, se flétrissent et mourir à la fin.

– L’utilisation du charbon de bois est une astuce naturelle pour prévenir cette maladie.

– C’est une solution ayant l’effet d’absorber l’humidité excédente et faire une barrière au développement des champignons en plus d’être un excellent engrais.

– Il vous suffit d’ajouter de la poudre de charbon de bois au terreau (à raison de 15 grammes de charbon de bois pour un kg de terreau).

– Une autre utilisation consiste à en saupoudrer une couche sur la surface du support et à refaire cette opération une fois par semaine.

V. Faire un arrosage correct :

– Il faut veiller à ce qu’un arrosage juste et modéré soit nécessaire pour les semis: tout d’abord, ils ne doivent pas les noyer et ne pas favoriser la disponibilité d’une humidité excessive, ce qui entraîne des maladies.

– Pour cela, effectuez un arrosage en utilisant un pulvérisateur, en pluie forte, afin de ne pas déloger les graines.

– Il faut que le substrat soit humide et même temps non détrempé.

– Pour que votre arrosage soit correct, veillez à ce que sol soit sec avant chaque nouvelle opération d’arrosage.

Vous Pouvez Lire Aussi:

Comment planter un cannelier chez soi facilement en 5 étapes ?

6 Variétés de Légumes à Cultiver en Eté pour une Récolte Automnale Surprenante

10 Légumes que Vous Pouvez Cultiver pour Toujours

-
Adam Trigono

Publier par
Adam Trigono