Jardinage

Comment Avoir une Récolte Abondante de Concombres Croquants et Juteux ?

Le concombre est un légume planté pendant l’été et distingué par des tiges velues et ponctuées.

Son fruit est de forme allongée ou arrondie et de texture lisse ou comportant de petits picots.

Ce légume croquant est très consommé pour la préparation de salades et des sandwichs ou comme garniture qui accompagne divers plats culinaires.

Il est gorgé d’eau et constitue une source d’hydratation et de rafraichissement pendant les journées chaudes de la saison estivale.

Cet ingrédient possède plusieurs avantages. En effet, il atténue le stress, vous apporte une meilleure hydratation et améliore le transit intestinal.

Sa plantation à domicile est possible et n’est pas trop compliquée à conditions de procurer certaines conditions favorables pour le faire pousser normalement.

Il suffit d’un peu d’effort et d’un minimum d’attention pour le cultiver dans votre potager et récolter une quantité abondante de concombres juteux et frais vers la fin.

Quelles sont les clés d’une culture de concombres réussie ?

1- Choisir un Emplacement Ensoleillé le Matin :

Cette culture nécessite une exposition totale au soleil qui décide la qualité et la quantité du rendement lors de la période de récolte.

La photosynthèse est un processus crucial pour cette plante et la permet de produire des vignes puissantes, vigoureuses et retables.

Vous devez réserver un emplacement accessible par les rayons solaires quotidiennement et pendant huit heures au minimum.

Il est très important d’assurer cette exposition au soleil la matinée de bonne heure lors de la rosée.

Ces rayons solaires favorisent l’assèchement des gouttelettes de rosée déposées sur la surface du feuillage et des vignes.

Ceci vise à protéger la plante des risques des moisissures et à empêcher la brulure de la culture.

2- Opter pour une Terre de Meilleure Qualité :

La culture des concombres est possible en pot ou en pleine terre.

Le plus important est de choisir un sol bien ventilé et drainé idéalement.

Optez pour une terre de texture légère pour booster le pouvoir drainant du sol

Ce sol de culture doit être fructueux et gorgé de fertilisants et d’éléments nutritifs.

Après avoir creusé les cavités de plantation, mettez du compost dedans pour améliorer la croissance végétative des plantes qui peuvent consommer cet engrais très vite et aisément.

Les éléments nutritifs apportés par cet ajout sont essentiels pour un développement normal et optimal des plants.

Cet engrais joue un rôle primordial quant au binage du sol qui offre une meilleure capacité d’absorption d’eau et de sa pénétration dans le sol tout en évitant tout ruissellement possible.

Il est essentiel de labourer le compost ajouté au sol en utilisant plusieurs outils comme les pelles et les fourches.

3- Cultiver dans des Monticules :

Le concombre est une culture qui craint une quantité excessive d’eau qui favorise sa pourriture.

Alors, si vous comptez le cultiver en pleine terre, avant de préparer votre sol, choisissez au préalable un terrain doté d’une légère élévation du sol.

Si vous décidez de le faire pousser dans un conteneur, piquez la plante au-dessus du sol pour assurer une tige qui se développe superficiellement.

Une plantation en monticules ou surélevée dans un pot protège la tige principale des plants d’une quantité abondante d’eau suite à un arrosage abusif ou à une pluie forte.

4- Procéder par Semis Direct :

Le concombre est planté à partir de graines et par semis direct.

Il suffit de les semer et les transplanter par la suite lorsque les semences germent et les premières pousses apparaissent.

Cette culture peut être attaquée par les coléoptères, l’ennemi principal des concombres.

La greffe et un développement normal de cette plante offrent de la force pour ces plants pour pouvoir résister et lutter contre ces nuisibles.

Si vous optez pour une multiplication par semis, jetez trois semences par monticule.

Après quelques semaines, quand les plantes poussent, gardez les deux plantes les plus vigoureuses et éliminez celle faible d’entre elles.

Cette opération d’éclaircissage est très importante pour une récolte généreuse !

Dans le cas où vous allez procéder par plantation, mettez en place deux jeunes plans par monticule.

Avoir des vignes issues du même monticule conduit à des plantes qui s’entrecroisent pour devenir plus robustes et résistantes.

5- Bien Choisir les Plantes au Voisinage :

Pour garantir un bon développement et un rendement optimal, veillez à bien sélectionner les cultures à planter au voisinage des concombres.

Évitez surtout de faire pousser des concombres à côté des tubercules de pommes de terre.

Ces tubercules secrètent une substance toxique qui sera emmagasinée dans le sol et apporte des effets néfastes qui peuvent nuire à la production des concombres.

Privilégiez la plantation d’autres cultures à proximité comme les radis qui présentent une barrière protectrice contre les pucerons et les coléoptères qui constituent un ennemi dangereux vu qu’ils envahissent les jeunes plants.

Vous pouvez alors semer des semences de radis aux alentours des concombres pour chasser les nuisibles et débarrasser vos plantes de cet ennemi et ses dangers.

6- Penser à la Rotation des Cultures :

Planter ces cultures dans le même terrain chaque année provoque l’apparition de maladies malignes qui émanent du sol pour attaquer les concombres.

Veillez alors à changer le sol de culture lors de chaque saison pour diminuer la récurrence de l’apparition des maladies, réduire les variétés des infestations et pour que le sol se repose et renouvelle sa richesse en nutriments.

Il faut compter minimum trois années pour pouvoir réutiliser le même sol pour y cultiver des concombres.

7- Faire une Récolte Régulière des Concombres :

Lorsque les fruits de la plante commencent à se former, vous devez les récolter au fur et à mesure et d’une fréquence régulière pour l’encourager à produire encore des concombres.

Si vous oubliez de cueillir les fruits déjà développés, la plante arrête sa production et se charge de faire grossir le calibre des fruits déjà produits.

Elle ne continue pas sa floraison et la production est ainsi bloquée !

Vous devez contrôler votre plante en permanence pour cueillir les fruits formés à chaque fois.

Si vous les oubliez, ces fruits deviennent ligneux, produisent plusieurs graines et développent un goût âpre et non appétissant.

Ces sept règles résument tout ce qu’il faut savoir à propos de la culture des concombres pour la réussir et avoir une récolte généreuse et de bonne qualité.

Respectez-les à la lettre et tentez votre chance pour avoir votre propre culture à domicile et profiter pleinement de ses fruits.

Vous Pouvez Lire Aussi :

Voici une Dizaine de Treillis pour Égayer votre Jardin

Les 4 Clés pour une Sansevieria fleurie et un Foyer Parfumé

Elhem Sarraute

Publier par
Elhem Sarraute

À découvrir aussi :

6 Règles Pratiques Pour une Culture des Haricots Verts Réussie

Le haricot vert est une plante herbacée annuelle faisant partie de la famille des fabacées…

Aspirine: Un Comprimé Avantageux Pour les Plantes

Pour aider la plante à prospérer, à se développer, à devenir luxuriante et épanouie et…

Faites Pousser 8 Plantes Dans un Coin Potager Ombragé

L’exposition au soleil compte parmi les facteurs essentiels qui agissent sur le développement des plantes,…

6 Astuces Pour des Joints de Douche Propres

Les joints de douche ont tendance à faire apparaitre une nuance noire et dégoûtante qui…

Comment Éliminer les Odeurs Déplaisantes de la Maison?

Malgré que vous fassiez votre ménage régulièrement et votre maison parait propre, vous sentez parfois…

2 Techniques Possibles Pour Refleurir votre Orchidée

L’orchidée est une fleur exotique et majestueuse, populaire provenant des régions tropicales. Cette plante à…