Jardinage

Apprenez à bien Gérer l’Arrosage des Plantes

L’eau est un élément vital qui entre par défaut dans la composition des plantes.

L’arrosage compte parmi les facteurs essentiels qui assurent la croissance et l’épanouissement d’une culture.

Le besoin d’une plante en eau diffère d’une variété à une autre et dépend de la saison en cours, du climat de la région, de la texture du sol, du stade de croissance de la plante et d’autres facteurs.

Il est nécessaire de bien hydrater vos cultures et éviter tout défaut ou excès d’arrosage qui peut se traduire par des signes indésirables apparaissant sur la plante.

En effet, la plante peut se faner, des parties aériennes peuvent devenir sèches et ses racines peuvent pourrir.

Comment pouvez-vous connaitre le besoin de votre culture en eau et quand l’arroser?

1- Enfoncer votre Doigt dans la Terre:

Cette astuce est valable pour les plantes cultivées dans un petit conteneur.

Il s’agit d’une technique pratique qui permet de déterminer la teneur du sol en humidité, d’où connaitre si votre plante réclame un apport d’eau.

Faites pénétrer votre doigt 3 ou 4 cm dans le sol pour évaluer sa contenance en eau, surtout en profondeur.

Une surface de sol sèche peut vous donner une idée incorrecte sur le taux d’humidité d’où il est essentiel d’inspecter la couche profonde.

Si vous constatez que la terre est sèche en surface aussi bien qu’en profondeur, soyez certain que ce milieu nécessite un apport d’eau pour l’humecter convenablement.

Évitez d’imbiber la terre abondamment pour ne pas entrainer la pourriture du système racinaire.

2- Soulever le Conteneur pour Savoir s’il est Lourd:

Cette technique s’est avérée efficace pour les plantes cultivées dans un pot de grande taille et de petit format.

Saisissez le pot entre les mains pour évaluer s’il est lourd et s’il nécessite un approvisionnement en eau.

Un poids élevé du conteneur prouve que la terre contenue dedans est gorgée d’eau et cette teneur en humidité entraine une élévation du poids du pot.

Un faible poids montre que le sol est déshydraté et nécessite une humidification.

Il est recommandé d’employer cette astuce si vous optez pour plusieurs conteneurs pour y cultiver vos plantes préférées et décorer votre jardin ou balcon.

Si vous avez des conteneurs de grande taille, veuillez les obliquer un par un pour estimer sa lourdeur.

Après avoir approvisionné votre plante en eau, veuillez soulever le conteneur entre vos mains pour évaluer son poids.

Pensez à répéter cette astuce après quelques jours de cet apport d’eau pour avoir une idée approximative du nouveau poids.

Si la première mesure est beaucoup plus importante que la deuxième, veuillez conclure que votre plante réclame une humidification.

3- Regarder vos Plantes de Près:

Il est nécessaire de surveiller les parties aériennes de la plante de près au moins chaque deux jours.

De cette manière, vous serez en mesure de détecter n’importe quelle transformation à un stade précoce.

Un arrosage faible peut entrainer la chute des feuilles, leur jaunissement et leur assèchement.

L’obtention de fleurs fanées est également possible si vous ne maitrisez pas l’arrosage de vos cultures.

Dès la détection de tels symptômes, pensez à remédier à cette situation en hydratant la terre de vos cultures.

4- Savoir Quand Arroser les Plantes:

La quantité d’eau nécessaire pour une plante varie d’une variété à une autre.

En effet, il existe des cultures dont un arrosage hebdomadaire est suffisant comme l’orchidée, la calathéa, le pépéromia, le citronnier, la plante araignée et le philodendron.

D’autres variétés réclament un apport d’eau chaque quinzaine de jours comme le sansevieria, les aloès et les plantes grasses.

Un sol humide est nécessaire pour un développement normal et sain de la plante alors qu’une terre sèche est favorable pour la croissance et l’épanouissement d’une autre culture.

Si vous connaissez la fréquence d’arrosage relative à chaque plante, vous pouvez préparer un calendrier d’arrosage qui s’adapte bien aux besoins de la variété en question.

Cette fréquence d’arrosage change selon la saison en cours et le climat qui la caractérise.

En effet, il est impératif d’atténuer le nombre d’apports d’eau pendant la saison hivernale qui coïncide avec la période de dormance des cultures.

5- Regarder la Couleur de la Terre:

Pour évaluer le taux d’humidité du sol, veuillez inspecter l’apparence de la terre.

Une couleur brun foncé prouve que la terre est imbibée d’eau alors qu’une nuance claire montre qu’il s’agit bien d’un sol déshydraté.

Contempler la couleur du sol de près permet de prévenir la déshydratation du sol qui peut nuire à la survie des plantes.

6- Utiliser un Bâton pour Savoir si la Terre est Sèche:

Pour estimer l’état d’humidité de la terre, munissez-vous d’un bâton ou d’une baguette et enfoncez-le dans le conteneur en partant de la surface vers le fond et sans atteindre le système racinaire de la plante.

Pour évaluer le taux d’humidité du sol, procédez comme suit:

– Munissez-vous d’un stylo et utilisez-le pour dessiner un trait sur l’extrémité inférieure d’un bâton ou d’une baguette.

– Veuillez insérer ce bout de bâton dans le sol que renferme le conteneur et laissez-le dedans durant 1 ou 2 minutes environ.

– Faites sortir le bâton et prenez votre temps pour interpréter le résultat obtenu.

– Si le trait dessiné sur le bâton devient mouillé, déduisez que la terre est humectée et évitez d’humecter le sol.

– Après le passage de quelques jours, reproduisez la même technique pour suivre la variation de l’humidité dans le sol.

– Dans le cas où le trait reste intact, veuillez hydrater la terre vu qu’elle est certainement sèche.

– Si vous faites sortir le bâton ayant un trait légèrement humecté, pensez à calmer la soif de votre plante.

7- Utiliser un Capteur d’Humidité:

Pour déterminer la teneur en eau exacte du sol, il est possible d’investir dans un capteur d’humidité.

Il s’agit d’un hygromètre qui permet de vous alerter lorsqu’il est indispensable.

Il suffit d’enfoncer le testeur d’humidité dans le sol du conteneur pour mesurer la teneur en eau.

Pensez à acheter cet instrument de mesure peu onéreux pour simplifier la mesure de l’humidité.

Maintenant, vous savez comment évaluer le besoin de votre plante en eau et quand l’arroser convenablement.

Il suffit d’appliquer les conseils et les techniques recommandés le long de cet article pour faire une estimation correcte de la teneur en eau de la terre de la plante, de ses besoins en eau et de la fréquence de son arrosage.

Ainsi, vos plantes seront approvisionnées en eau sans défaut et sans excès!

Vous Pouvez Lire Aussi :

5 Engrais Organiques Pour des Plantes Luxuriantes

Créez un Jardin Zen en Utilisant un Désherbant Maison

Maylis soussi

Publier par
Maylis soussi

À découvrir aussi :

Comment Effacer les Traces des Moisissures de votre Toilette?

Rien n’est plus pénible que d’éliminer un pourtour noir et dégoûtant qui entoure votre toilette.…

Astuce Pour Économiser de l’Eau Dans le Jardin

Vous souhaitez faire des économies d’eau et exploiter la même quantité d’eau pour 2 tâches…

Comment Réussir à Sabler un Radiateur?

Vous souhaitez repeindre votre radiateur et lui donner une belle couleur et un aspect plus…

Essayez une Salade Crémeuse de Brocoli, de Pommes et de Bleuets

Rien n’est plus savoureux qu’une salade préparée à base de légumes et de fruits se…

2 Méthodes et 8 Étapes à Suivre Pour des Vêtements Propres

Nettoyer vos habits et les entretenir demeurent toujours des taches nécessaires pour avoir une tenue…

4 Traitements Répulsifs contre les Cafards

Un foyer envahi de cafards est un véritable problème disgracieux qui vous gâche la vie…